S'identifier

Recommandations nutritionnelles pour les épiceries dans le choix des produits d'approvisionnement

Depuis bientôt 10 ans, l’A.N.D.E.S. travaille sur le champ de l’aide alimentaire en s’impliquant particulièrement sur le volet nutrition/santé, en alliant le plaisir de manger.
Voilà pourquoi nous encourageons les épiceries à choisir pour leur approvisionnement des produits simples et non cuisinés.

Recommandations par groupe d’aliments, prenant en compte la diversité des publics, les messages de santé publique et le plaisir de manger.

Céréales et féculents 
Pâtes, riz, pomme de terre, farine, semoule, maïs... Pas de recommandation particulière, mais ne pas hésiter à proposer des produits dits complets ou semi-complets. 
De même, ne pas oublier les légumes secs (lentilles, pois chiches, flageolets....) qui sont une excellente source d’énergie et de fibres.
Les céréales pour enfants du petit déjeuner sont très salées et sucrées. Préférer les céréales natures (par opposition aux « céréales fourrées » qui sont très grasses).
Penser aux biscottes et pain de mie complets, bien qu’ils ne soient pas aussi intéressants que le pain complet, mais ont l’avantage d’être pratiques et faciles à conserver.
 
Fruits et légumes
Aucune restriction sur les fruits et légumes natures, non préparés (par exemple, on préfère des tomates concassées à la sauce tomate cuisinée).
Préférer les jus de fruits 100% jus plutôt que les nectars. Les jus de fruits dits « multi vitaminés » sont souvent très sucrés, sans grand intérêt nutritionnel.
De même pour les compotes, les prendre sans sucres ajoutés.
Les légumes en conserves et surgelés seront natures, non préparés. Pour cela, regarder les étiquettes des emballages : les ingrédients présents dans les produits doivent être les légumes, s'il y a ajout d'huile, de sauce, c'est que le produit est préparé (ex : les poêlées de légumes sont souvent très grasses et salées).
Être vigilants aux soupes de légumes préparées car elles ont souvent comme ingrédient principal la pomme de terre. Il est préférable de choisir des légumes frais et d’encourager la préparation d’une soupe maison.
Les fruits séchés (dattes, abricots, raisins, amandes…) sont aussi à proposer car certes ils sont plus sucrés que la moyenne des fruits, mais ils sont pratiques et pleins de fibres (idéal pour les enfants pratiquants une activité sportive). De plus, ils peuvent remplacer le sucre dans certaines préparations (salade de fruits, par exemple).
 
Viande 
Proposer de la charcuterie comme du jambon, mais, encore une fois, tout est question d'équilibre, les rayons ne doivent pas être remplis uniquement de ces produits.
Privilégier des produits à teneur limitée en sel.
Les viandes blanches restent moins grasses que les viandes rouges. Ne pas hésitez pas à varier les types de viandes : les viandes à cuisson courte (type bifteck, escalope, côtelettes….) et les cuissons longues (moins tendres et donc moins chères comme le collier, la poitrine, le jarret…).
Les abats ne sont guères appréciés dans la population générale, ce qui est regrettable au vue de leur richesse en fer.
 
Poisson et produits de la mer
Penser au poisson surgelé nature (et non pas pané ou cuisiné).
Sinon, approvisionner  les rayons de poissons par des conserves : thon, maquereaux, sardines, moules…
 
Oeufs 
Pas de recommandation particulière.
 
Produits gras 
A savoir : la composition d’un beurre à un autre ne varie quasiment pas.
Il est souhaitable, dans la mesure du possible, de proposer plusieurs types d'huiles (olive, tournesol, isio 4…)
Proposer de la crème fraîche réfrigérée ou stérilisée. Nous ne recommandons pas une teneur en matière grasse particulière car cela influe sur l’utilisation de la crème. Par exemple, une crème allégée, contrairement à l’entière, ne pourra jamais se transformer en chantilly.
 
Produits sucrés
Miel, confiture, sucre, sucre vanillé, pâte à tartiner, chocolat.
Préférer les gâteaux type petits beurres. La consommation de ces produits est à limiter. Il faut cependant en proposer en rayons. 
 
Produits laitiers 
Lait, yaourt, fromage. Préférer les yaourts natures au triple crème. Acheter des produits simples. Les yaourts peuvent être natures, aux fruits, sucrés mais éviter les yaourts avec de la confiture dessous, par exemple, car ils sont onéreux et on peut rajouter soi-même de la confiture.
Les crèmes desserts sont très sucrées. Elles peuvent remplacer occasionnellement un produit laitier comme le yaourt, mais font partie des produits sucrés.
Proposer les 3 types de lait : entier, demi écrémé et écrémé.
Pour les fromages, il y a une telle diversité qu’il est difficile de mettre des critères. Le gruyère doit faire partie des rayons. Pour le reste... fonction des goûts. Toutefois les fromages fondus (type samos, kiri, vache qui rit…) ne présentent pas de vrai intérêt nutritionnel, car, pour la plupart, ils sont aussi gras que les autres fromages pour un très faible taux de calcium.

Boissons
L’eau est la seule boisson indispensable. Proposer du thé, café, infusion.
Pour les eaux parfumées, il vaut mieux les éviter. Si non, vérifier qu’elles soient non sucrées.
Éviter les sodas, vendre un ou deux sirops sans problème.
 
Autres
Certains produits cuisinés peuvent trouver leur place dans l'épicerie (il est humain de ne pas avoir envie de cuisiner).
Voici quelques exemples : Raviolis pur boeuf 800g, Saucisses aux lentilles  840g, Couscous à la marocaine poulet et merguez, Cassoulet  840g, Choucroute garnie au vin blanc. Mais ne ne pas baser l'approvisionnement uniquement sur ces produits.
 
Aide culinaire
Les aliments de cette catégorie ne sont pas d’un besoin vital, mais permettent d’intégrer la notion plaisir dans la cuisine : vinaigre (il existe une grande diversité de vinaigres, ne pas hésiter à les faire découvrir), moutarde, bouillon cube, levure chimique, levure de boulanger, épices, lait de coco, pâte à tarte ou feuilletée...