S'identifier


 
Suivez ANDES sur les réseaux sociaux !

  

Comment adhérer à ANDES

Toute épicerie solidaire ou sociale peut choisir d'adhérer à ANDES. Elle s'engage alors à respecter les valeurs de la Charte du réseau et les engagements de la Convention d'adhésion signée entre ANDES et l'épicerie.

La cotisation, essentiellement symbolique, est annuelle et exigible par année civile. Elle est de 100€ (les épiceries accompagnées par ANDES dans leur création en sont exonérées la première année).

Pour toute demande d'adhésion, vous pouvez contacter Myriam Athlan, responsable du suivi des adhésions.

Documents nécessaires à votre demande d'adhésion :

- la convention d'adhésion (sur simple demande),
- pour les associations : la copie de parution au Journal Officiel,
- les bilans d'activité et financier de l'épicerie de l'année précédente (ou, pour une ouverture dans l'année, un document présentant le projet de l'épicerie).

Votre adhésion sera validée par la visite d'un animateur réseau d'ANDES dans votre épicerie.

Après cette validation, nous vous renverrons la convention d'adhésion signée par ANDES qui attestera de votre appartenance au réseau pour l'année civile; et une facture pour le paiement de votre cotisation.


Les critères de fonctionnement et les principes éthiques des épiceries adhérentes au réseau

En aucun cas, un modèle unique d'épicerie solidaire ou sociale ne saurait être imposé. Néanmoins, l'adhésion à ANDES implique le respect des valeurs décrites dans la charte, c'est-à-dire une action allant dans le sens de l'autonomie des personnes et du respect de leur dignité. 

Le principe d'une épicerie sociale est de réduire la précarité financière et le sentiment d'exclusion. Dans l'esprit, une épicerie solidaire ressemble, matériellement et symboliquement, à un magasin " comme les autres " du centre ville.

Dans son fonctionnement quotidien, une épicerie solidaire adhérente favorise :

 L'organisation régulière d'ateliers, destinés à tisser des liens sociaux et à mettre en avant les compétences des usagers.
 
 Une ouverture sur la ville : les structures à vocation sociale sont nombreuses en France. Les épiceries ne sont pas une " nouvelle structure d'aide " venant se superposer à des dispositifs en place. Pour répondre le mieux possible aux besoins des usagers et œuvrer à leur insertion, l'épicerie doit, autant que possible, être un lieu ouvert, favorisant les échanges avec l'ensemble des structures de la ville.
 
 La mise en vente quotidienne d'une centaine de références réparties sur 7 familles de produits : le produits frais, les fruits et légumes, l'épicerie, les boissons, l'hygiène du corps, l'hygiène de la maison, et les produits d'agrément.
 
 La participation des usagers à la vie de la structure.